Critiques, régulation et éthique de la transformation digitale des organisations et des sociétés

DESCRIPTION GENERALE DU THEME DU GTAIM :

Trois décennies après l’invention du World Wide Web, les technologies numériques continuent à s’enraciner toujours plus profondément dans nos vies personnelles, nos organisations et nos sociétés (Turel et al., 2021). En dépit des bénéfices escomptés et produits, au cours de la dernière décennie cette omniprésence numérique a mis en lumière les nombreux défis que ces transformations digitales des organisations et de la société présentent à nous.

Pour les individus, stress technologique, surcharge informationnelle et addictions accompagnent l’usage de ces technologies (Tarafdar et al., 2015) tandis que des formes de labeur dématérialisé et décomposé jusqu’à la micro-tâche se développent (Deng et al., 2016). L’accès facile et rapide à l’information peut quant à lui conduire à l’enfermement dans des bulles informationnelles (Kitchens et al., 2020) et à la divulgation de nos informations les plus intimes (Lowry et al., 2017). Parallèlement, se déverse dans nos vies personnelles une somme toujours plus importante de tâches autrefois organisationnelles sous forme d’un labeur digital domestique aussi invisible qu’il est envahissant (Mitev, 2021).

Dans les organisations apparaissent de nouveaux risques d’erreurs liées à l’intelligence artificielle (Vayena et al., 2018), un accroissement sans précédent de l’ampleur des fuites d’information, ou encore de nouvelles problématiques d’exclusion d’individus de certains marchés et services (Leonardi et al., 2016). N’étant plus limités aux lieux d’usage, ces enjeux éthiques s’imposent également à nos sociétés, avec par exemple le développement de logiques de surveillance privée (Zuboff, 2020), la propagation de fausses informations (Schuetz et al., 2021) ou encore des abus de position dominante par certains acteurs hégémoniques (Autorité de la concurrence, 2021).

Bien que tentatives de régulation, procès retentissants et appels à orienter nos recherches vers les « grands défis » du numérique se soient multipliés (e.g. Majchrzak et al., 2016 ; Loebbecke & Picot, 2015 ; Córdoba & Midgley, 2008), nous demeurons essentiellement désarmés face à la vitesse des transformations numériques de nos organisations et de nos sociétés, à la multiplication des risques et des enjeux éthiques que ces dernières portent, et au caractère parfois inattendu de leurs conséquences.

Par sa connaissance des sciences sociales et des technologies numériques ainsi que par sa tradition critique (Rowe, 2009 ; Rowe, 2018), la communauté francophone des chercheurs en management des systèmes d’information est idéalement placée pour offrir des réponses à ces enjeux. Ce GTAIM a donc pour vocation de fédérer les efforts de recherche autour du développement d’une pensée critique des transformations numériques des organisations et des sociétés, de l’identification et de l’analyse des risques qui accompagnent ces transformations, et des réflexions autour de la régulation et de l’éthique du numérique afin d’y faire face.

Références

Autorité de la Concurrence (2021), Décision 20-MC-01 du 09 avril 2020 relative à des demandes de mesures conservatoires présentées par le Syndicat des éditeurs de la presse magazine, l'Alliance de la presse d'information générale et l’Agence France-Presse

Cordoba, J. R., & Midgley, G. (2008). Beyond organisational agendas: using boundary critique to facilitate the inclusion of societal concerns in information systems planning. European Journal of Information Systems, 17(2), 125-142.

Deng, X., Joshi, K. D., & Galliers, R. D. (2016). The duality of empowerment and marginalization in microtask crowdsourcing: Giving voice to the less powerful through value sensitive design. Mis Quarterly, 40(2), 279-302.

Kitchens, B., Johnson, S. L., & Gray, P. (2020). Understanding Echo Chambers and Filter Bubbles: The Impact of Social Media on Diversification and Partisan Shifts in News Consumption. MIS Quarterly, 44(4).

Leonardi, P. M., Bailey, D. E., Diniz, E. H., Sholler, D., & Nardi, B. A. (2016). Multiplex Appropriation in Complex Systems Implementation: The Case of Brazil's Correspondent Banking System. MISQ, 40(2), 461-473.

Loebbecke, C., & Picot, A. (2015). Reflections on societal and business model transformation arising from digitization and big data analytics: A research agenda. The Journal of Strategic Information Systems, 24(3), 149-157.

Majchrzak, A., Markus, M. L., & Wareham, J. (2016). Designing for digital transformation: Lessons for information systems research from the study of ICT and societal challenges. MIS quarterly, 40(2), 267-277.

Mitev, N. (2020). In/visilibité du travail digital, Keynote 26ème colloque de l’AIM, 9, 10, 11 Juin 2021.

Morozov, Evgeny (March 2013). To Save Everything, Click Here: the Folly of Technological Solutionism. New York, USA: PublicAffairs. ISBN 978-1-61039-138-2. Hardback edition

Rowe, F. (2009) Diversité des approches critiques en Systèmes d’Information : de la sociologie de la domination à l’éthique de l’émancipation, Economies et Sociétés, série KC, n°1, p.2081-2114.

Rowe, F. (2018). Being critical is good, but better with philosophy! From digital transformation and values to the future of IS research. European Journal of Information Systems, 27(3), 380-393.

Schuetz, S. W., Sykes, T. A., & Venkatesh, V. (2021). Combating COVID-19 fake news on social media through fact checking: antecedents and consequences. European Journal of Information Systems, 1-13.

Tarafdar, M., DArcy, J., Turel, O., & Gupta, A. (2015). The dark side of information technology. MIT Sloan Management Review, 56(2), 61.

Turel, O., Qahri-Saremi, H., & Vaghefi, I. (2021). Dark Sides of Digitalization. International Journal of Electronic Commerce, 25(2), 127-135.

Vayena, E., Blasimme, A., & Cohen, I. G. (2018). Machine learning in medicine: addressing ethical challenges. PLoS medicine, 15(11), e1002689.

Zuboff, Shoshana. The Age of Surveillance Capitalism: The Fight for a Human Future at the New Frontier of Power. New York: Public Affairs, 2019.

Mots clefs :

Approches critiques ; éthique ; risques ; régulation ; transformation digitale

 

EQUIPE PORTEUSE :

Responsable 1 & correspondant :

Thenoz Etienne – Université de Nantes – Laboratoire d’Economie et de Management Nantes Atlantique (LEMNA)

Titulaire d’un doctorat (Université de Nantes) depuis 2020, Etienne Thenoz est membre du laboratoire LEMNA et enseigne à l’IAE de l’Université de Nantes. Ses recherches sont axées autour de deux principaux axes. Il s’intéresse d’une part à la gouvernance des transformations numériques tant au niveau organisationnel qu’au niveau de l’usage des technologies au travail, en particulier pour comprendre les liens entre différentes modalités de gouvernance et inerties organisationnelles. D’autre part, il explore actuellement l’axiologie et l’éthique des dirigeants d’entreprises du numérique et d’utilisateurs de techniques de web scraping.

Responsable 2 :

MITEV, Nathalie - Chercheur Associé, Université Paris-Dauphine et Westfälische Wilhelms-Universität Münster, Allemagne, nmitev@btinternet.com 

Après 30 ans comme Associate Professor dans plusieurs universités britanniques, et pendant 17 ans à la London School of Economics, en Systèmes d'Information et l'Innovation, Département de Management, j'enseigne des ateliers sur les méthodes de recherche qualitative, la rédaction de thèse, et l'épistémologie, à des doctorants dans diverses universités et instituts (FGV Sao Paulo Brésil, Université d'Aarhus Danemark, Université de Glasgow, Royale Holloway University London, Université Paris-Sud, IAE Poitiers, EM Strasbourg, IAE Grenoble, Institut Mines-Télécom Business School, HEC Paris, HEC Lausanne. Institut Mines Telecom Business School, FNEGE). J'évalue des programmes en gestion pour des agences de financement de la recherche, des articles pour des revues académiques et des conférences et participe à la supervision et à l'évaluation doctorales et je suis Senior Editor pour la revue Information Technology & People et l’ai été pour Systèmes d'Information et Management pendant 10 ans. J'ai publié dans diverses revues de gestion et de systèmes d'information, des chapitres de livres et des conférences, et j'ai édité plusieurs livres pour Palgrave Macmillan sur la sociomatérialité et le management basés sur la série d'ateliers sur Organizations, Artefacts and Practices que j'ai cofondée, et des manuels sur les méthodes de recherche.

 

OBJECTIFS :

  • Développer et animer une communauté de chercheurs autour des approches critiques de la transformation numérique des organisations et de la société ainsi qu’autour des réflexions éthiques liées.
  • Organisation d’une session dédiée lors du colloque de l’AIM
  • Contribuer au développement des perspectives critiques et éthiques sur la transformation numérique par des communications et publications.
  • Echanger sur l’intégration des réflexions critiques et éthiques liées à la transformation numérique dans les enseignements en SI.